Le Salon Fantastique 2016

Le Salon Fantastique est un évènement rassemblant les cultures du fantastique, prenant place dans l’espace Champerret à Paris.
Pour cette 4e édition le Salon Fantastique a été décalé au mois de Février et a pris le pas sur le Salon du Livre et Papiers anciens.

image

Cette année, le thème était Légendes Abyssales.

Quelques exposants :

Melledenevers : Des bijoux d’inspirations naturel et de l’art nouveau. Des bagues, pendentifs, bracelets et autres; en argent ou plaqué or/argent, pierre précieuses, résines, etc… La boutique etsy.

DSC07016L’atelier Poils de Martre : Atelier de décorations et d’illustrations. Les inspirations sont diverses, culture de l’imaginaire ou matériel original. Le site.

DSC07024Jim Colorex : Peintre, dessinateur, illustrateur. Jim – Emmanuel de son vrai prénom – est un artiste complet amoureux de la nature et de la culture celtique. Son site.

DSC07030Emylie M : Auteur photographe aux multiples cordes. Son site.

DSC07069Les gnomes de Martine : Des petites créatures et leur habitat en calebasses sèche.

DSC07197Borek Rune de bois : Un artisan du bois, tourneur et sculpteur. Choppes, bols et autres ustensiles, des objets variées.

DSC07120Le Cabinet Mirifique du Professeur Nicéphor Onésime Berlusin : C’est long à lire, plus à écrire mais encore plus à découvrir ! Du féérique et du steampunk, du mythique et du légendaire.

DSC07311Les habituels :

 

Mon avis sur le salon :

Pour ma deuxième édition j’ai eu l’opportunité de pouvoir rentrer avec un badge (un grand merci à l’organisation et particulièrement à Élise), donc pas de file d’attente. Heureusement parce que c’était déjà chargé ! La première chose que j’ai remarqué en rentrant c’était la surface d’exposition. En chiffre je dirais qu’il y avait bien 25% de surface en plus consacrée aux exposants du Salon Fantastique (mais c’est complètement pifométrique). L’avantage de ce genre de salon, c’est de pouvoir retrouver de nombreux amis exposants ou passionnés et de faire plein de photos. C’est aussi l’occasion de découvrir ou redécouvrir pas mal de choses, que ce soit en artisans, illustrateurs, romanciers et compagnie et ce sur la plupart des sujets touchant au fantastique.

DSC07040Au contraire de ma visite lors de l’édition précédente, j’y suis allé le samedi. Et on peu dire que l’ambiance change du tout au tout ! Sur le papier le programme était chargé – dédicaces, conférences et concours – mais pas propension à ne rien prévoir fait que je n’ai pas vu grand chose (du programme).

Si l’ambiance côté visiteurs était là, j’ai un peu regretté le peu de décorations et de musiques : entre les cloisons laissées brutes et les plafonds/mur visibles, c’était assez triste. Mais ce genre de problématiques est malheureusement inhérent aux espaces parisiens et difficile à corriger.

DSC07309Malgré le plan bien fait, le repérage des différentes allées étaient assez difficiles et retrouver son chemin dans ce dédale était assez compliqué. Dans l’idée, cela ressemblait à ce qu’il s’était fait à Geekopolis mais de manière moins maîtrisée. Des panneaux de signalisations placés en hauteur et surtout bien visible serait un bon point.

2016-02-29 21_47_39-Programme du Salon Fantastique 2016Pareil concernant la répartition des divers stands, il y avait de tout et partout, mais peut-être un peu trop partout (oui, trop et partout, ça fait beaucoup). De ce que j’en comprends, c’est un point extrêmement délicat à gérer mais il y a peut-être possibilité de l’améliorer.

DSC07290Autre chose que j’ai trouvé un peu dommage, c’est le manque de visibilité des organisateurs et bénévoles. On ne savait pas trop qui était qui et pour trouver un renseignement, il fallait revenir à l’accueil. Des brassières ou des gilets auraient peut-être été adaptés.

Les Dix Lunes

Les Dix Lunes

Du côtés exposants, certains m’ont fait part de leur déception concernant leurs ventes. Le soucis de ce genre de salon est qu’il attire plus une population qui découvre beaucoup – mais achète peu – au contraire de celle du marché de Pontoise, qui achète plus qu’elle ne découvre. Mettre un prix d’entrée un peu plus élevé permettrait peut-être de « filtrer » pour ne laisser que les personnes intéressées mais on perdrait une partie du public.

DSC07250Pour résumer ce Salon Fantastique : j’ai beaucoup aimé mais il y a encore une marge de progression avant de devenir LA référence des évènements dédié au fantastique de Paris. Ce qui n’enlève évidemment rien au travail colossal fourni par l’ensemble des organisateurs/bénévoles, bravo à eux !

Mathieu Coudray

Mathieu Coudray

J’y serais sans aucun doute l’année prochaine.

L’album de photos sur Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.