Mortal Kombat (Film 1995)

Aaah, Mortal Kombat…
Qui n’a jamais entendu parlé de cette série de jeux ?
Mortal Kombat, de Midway, est à la base un jeu de combats (thanks Captain Obvious !) en 2D pour les premiers épisodes (Mortal Kombat : 1992) puis en 3D (15 jeux sans compter les spin-off).
La différence principale entre les jeux de combats de l’époque, comme Street Fighter II dont il était le concurrent direct, était ces graphismes fait à partir d’acteurs digitalisés et son ambiance résolument sombre et gore.

Le film reprend, avec certaines libertés (d’aucuns diront beaucoup), l’histoire du premier Mortal Kombat à savoir (merci wikipédia) :

Liu Kang, un jeune Chinois expert en arts martiaux, apprend que son jeune frère a été tué au cours d’un combat contre le sorcier Shang Tsung. Ce dernier a promis à son maître Shao Kahn, l’empereur d’Outremonde, le contrôle absolu de la Terre pour que le Mal et la désolation s’y installent pour l’éternité. Pour y parvenir, il suffit de remporter le Mortal Kombat, un tournoi titanesque dont le vainqueur a toujours été le prince Goro, homme-dragon du royaume de Shokan. De son côté, afin de protéger la Terre, le seigneur Raiden, dieu du tonnerre, oppose plusieurs valeureux combattants à Shang Tsung. Parmi ceux-ci se trouvent Liu Kang, Johnny Cage, un acteur du cinéma d’action, et le lieutenant Sonya Blade, membre des Forces Spéciales…

Dans le film, on apprend que va se dérouler le dixième tournoi Mortal Kombat pour le contrôle du Royaume de la Terre et qu’Outremonde en a gagné neuf (le règlement stipule qu’il faut en gagner dix pour pouvoir envahir le Royaume qu’on veut, merci-de-signer-avec-votre-sang-en-majuscule-ici).

Parlons du casting maintenant. Ma foi, cela aurait pu être pire… les acteurs correspondent bien à l’idée qu’on pourrait s’en faire (du moins, comment je les voyais, moi) et Christophe Lambert en guest avec son fameux rire nasillard me fait toujours bien marrer. L’ensemble est plutôt bien joué pour une adaptation d’un jeu vidéo, entre un Johnny Cage prétentieux, une Sonia Blade fixée sur son objectif et un Rayden qui se moque de ses guerriers; l’ambiance tantôt fantastique tantôt sombre permet de bien se mettre dans le film. Les paysages sont beaux, les décors bien faits et les quelques effets spéciaux ne sont pas grossiers. Même Goro en animatronic passe bien.

La partie combat, ou plutôt Kombat, est quant à elle vraiment bien faite. Les chorégraphies sont dirigées par Robin Shou (qui incarne Liu Kang) et sont effectuées par des spécialistes en arts martiaux (dont un français qui incarne Sub-Zero). Malheureusement, ces kombats que l’on pensait énormes la première fois qu’on a regardé le film (j’avais moins de 10 ans…), se retrouve réduits à moins de 3 minutes une fois revisionné et manquent de vitesse… Une grosse déception qui n’entache, malgré tout, pas la joie de revoir ce film (oui, je suis faible, je l’ai acheté en DVD).

La Bande Son est variée (j’aime ce mot), les musiques sont très jolies et on trouvera bien évidemment le fameux « The Immortals » (que j’écoute juste là.)

Le DVD, trouvable facilement sur internet pour moins de 10 €, contient le film (sérieux ?!), ainsi qu’un making-off, une présentation des personnages ainsi que les différentes séries déjà existantes (en vidéo). On pourra apprécier le doublage en VF fait avec les voix du film.

Ma conclusion, l’une des meilleurs adaptations de jeux vidéo que j’ai pu voir (carrément ouais) qui passe bien (pour un film qui à 17 ans quand même) malgré le manque de punch des kombats (et un petit côté sanglant qui manquerait…). On est nostalgeek ou on ne l’est pas.

Je ferais l’impasse sur sa suite, très mauvaise à mon sens : les 3/4 des acteurs ont changé, le réalisateur également, les effets spéciaux outranciers, certains décors/accessoires minables (l’armure et le casque de « l’empereur d’outremonde » semblent faits de caoutchouc souple et plus d’os)… Les kombats restent acceptables mais largement en dessous du premier.

——————————————————————————————-

Mortal Kombat…
Who never hears about those video games ?

Mortal Kombat, created by Midway, is a continuation of combat’s video games (Thanks Capt’ain Obvious !) in 2D (Mortal Kombat : 1992) then in 3D (15 video games without spin-off).
The main difference with others combat’s video games, like Street Fighter which Mortal Kombat were the direct competitor, were in the warrior’s conception. Instead of handmade draws, they were digitized from real martial actor.
Moreover, Mortal Kombat is very brutal and bloody.

The film is not really faithful to the game’s history but the general theme is respected.

Once every generation, there is an inter-dimensional martial arts tournament known as Mortal Kombat, designed by the Elder Gods to limit invasions between the realms of the universe. If the realm of Outworld wins Mortal Kombat ten consecutive times, its Emperor Shao Kahn will be able to invade and conquer the Earth realm. They have already won nine; so this will be their tenth tournament.
Liu Kang, a former Shaolin monk. He enters the tournament to avenge his brother’s death. (source : Mortal Wikipedia).

Let’s talk about the casting. In my opinion, it could have been worst.  Actors looks like how characters can be (how I can see them in « real life »), even if it miss a bit of muscle on Johnny Cage. Guest Christopher Lambert, with his nasal laugh is still amusing. For a video game adaptation, actors play quite good (of course, I’m talking about french version) with a pretentious Johnny Cage, a stubborn Sonia Blade, an avenger Liu Kang and a mocking Raiden. Ambient is dark and fantastic, with island landscape, a gloomy castle and a devastated Outworld.
Special effect were good when the film were published even if they are a bit old-fashioned now, as Goro as animatronic.

Mortal Kombat without fights, or Kombat here, doesn’t deserve this title…
Kombats were directed by Robin Shou (Liu Kang), who is an martial art expert, and the performer are also martial art expert (Sub-Zero is a french actor). Regrettably, those kombats which seems to be very long the first time I saw them (I was close to 10), are, in fact very short, less than three minutes. There are slow, in opposition of what we can see now with this kind of film. But it still a pleasure to watch it.

Soundtrack are good and varied with the famous « The Immortals« 

My conclusion : one of the best video game’s adaptation I’ve ever seen (… Ok, I didn’t see so much adaptation but… well, nevermind), even if there is a lack of speed in Kombats as blood. I’m nostalgeek, that’s all.

We can easily find the DVD (even the BlueRay) on the internet, less than 10 € , which contains (obviously) the film, making of (actors has their french voice in french format), and some extract of others series about Mortal Kombat.

There is a second opus but I won’t say anything about. Most of the actors have been changed, as the director, special effects are « too much » and some landscape/accessories are ridiculous. (Plastic Emperor’s helmet for example…). Kombats are quite good but not as the old.

Ce contenu a été publié dans Film par Icaryon, et marqué avec , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Icaryon

Joueur de jeux vidéo, créateur de saga/pastille Mp3 et surtout schtroumpf devant l'éternel, il est Maître en ces lieux. Il vous faudra le satisfaire pour éviter son courroux ! Sinon viendez, il a beau être souvent grognon, il ne mord pas (sauf si il a très très faim, auquel cas on ne pourra plus rien pour personne).

2 réflexions au sujet de « Mortal Kombat (Film 1995) »

  1. Pour ce qui est de la suite, on peut le dire: c’est sans doute sur le podium des plus mauvais films du monde, en effet. Le « combat » final est d’un ridicule sans nom et le scenario a été écrit par…en fait il na pas été écrit. Le premier…mouai, pour le côté geek et pour Christophe Lambert (quand même, c’était un acteur qui comptait à une époque!). Pour conclure, il convient de dire ceci: « Fatality! » 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.