Légende (VO : Legend 1983 – VF : 2000)

Légende est le titre du premier livre écrit par David Gemmell, qui a reçu le prix Tour Eiffel (prix littéraire de science-fiction) en 2002.
C’est le premier tome du Cycle Drenaï.

Un petit mot sur l’auteur :
David Gemmell était un auteur britannique, né en novembre 1948 à Londres, décédé en juillet 2010.
Il était l’auteur de 34 livres, d’Heroïc Fantasy, historique, etc … et considéré comme le Roi de l’Heroïc Fantasy Outre-Manche.
En 2009 un prix récompensant les œuvres d’Heroïc Fantasy est créé, en son honneur, le David Gemmell Legend.

Légende raconte la bataille de Dros Delnoch, une forteresse réputée imprenable comptant six rangées de remparts, constituant les portes de l’empire Drenaï face à l’envahisseur Nadir, une peuplade de guerriers claniques nomades unifiée sous l’ordre du Maître de Guerre Ulric (fortement inspiré des Mongols à l’époque de Gengis Khan).

C’est également ici que se déroulera l’ultime combat de Druss, dont un des surnom est le titre du livre, La Légende.

Druss est un vieux guerrier d’une soixantaine d’année, le Capitaine à La Hache, Héros de la bataille de la Passe de Skeln, dont la seule peur est de mourir impotent et sénile. La Mort lui lance le défit de venir se battre une dernière fois sur les murs de Dros Delnoch pour mourir l’arme à la main, ou de rester et de mourir vingt ans plus tard, grabataire.

La forteresse n’est tenue que par le tiers des forces nécessaire, à peu près 10 000 hommes dont la majorité sont des fermiers volontaires ne connaissant rien à la guerre, dirigé par un homme, le Gan Orrin, dont la place est plus dû à ses liens familiaux qu’à ses talents martiaux.

L’histoire présente dans le même temps Regnak, un jeune guerrier et ancien officier de la Légion (qui forme le corps de combattants d’élite des Drenaï). En voulant fuir les combats et la future invasion nadire, il fera la connaissance de Virae, la fille du Comte Delnar de Dros Delnoch. Il l’aidera à se débarrasser de bandits alors qu’elle était partie livrer un message au temple des Trente, un ordre de guerrier-prêtres mystiques, pour qu’ils se joignent à la défense de la forteresse.

L’armée des Nadirs est, quant à elle, composée de plus de 500 000 soldats aguerris et de machines de siège, menée par un Maître de Guerre expérimenté.

Voilà pour la présentation.

Pour tout vous dire, c’est un vendeur de la FNAC qui m’avait conseillé ce livre, alors que je cherchais le dernier roman de Terry Goodkind de sa saga : l’Épée de Vérité (dont je vous ferais sûrement part dans un futur article).

Plusieurs aspects de ce roman m’ont attiré et ce, dès la lecture de la quatrième de couverture.
Déjà, une forteresse assailli par d’innombrable ennemis et défendu par des soldats en sous effectif.
La venue d’un guerrier légendaire pour participer à cette défense qui semble sans espoir.
Ces deux éléments qui promettent des combats titanesques pour une survie plus que compromise.

Mais ce livre contient bien plus que ça. A l’instar de tout les livres de Gemmell que j’ai lu, la dimension du combat physique « pur » n’est pas la plus intéressante, bien qu’elle soit passionnante.
Non, la partie la plus prenante est la psychologie tournée autour des personnages.
Pour exemple : bien qu’une « machine à tuer », Druss est loin d’être une brute assoiffée de sang. Il fait preuve de courage et de noblesse et il est loin d’être exempt de faiblesses.

Et c’est ainsi pour tous les personnages. Des forces et des faiblesses, ils sont juste humains.
Idem pour les antagonistes. Ennemis, mais sont loin d’être des bêtes exemptes d’humanité ou d’honneur.

On retrouve le côté fantastique de la magie : shamanique, religieuse, même si elle n’est pas omniprésente; et beaucoup de références au monde des esprits.

De nombreux rebondissements tiennent en haleine le lecteur tout le long du livre, je dois vous avouer que j’ai été encore surpris par ces retournements de situations scénaristiques et émotionnels pendant ma seconde lecture.

Pour conclure, un roman de fantasy épique à lire absolument, que vous soyez fan du genre ou pas.

Prix :
7,10 €, Format Poche, édition Milady

10 €, Grand Format promotionnel, édition Bragelonne

Legende-grd format, bragelonne 23 €, Grand Format, édition Bragelonne

——————————————————————————–

Legend is the first book wrote by David Gemmell, who received the Tour Eiffel award (French Science-Fiction’s literature award) in 2002. It’s the first book of Drenaï Cycle. Something about author : David Gemmell were a Britannic author, borned in 1948 in London, deceased in July 2010. He wrote close to 34 books during his life, Heroic Fantasy, historical, etc… and were considered like the King of Heroic Fantasy across the Channel. In 2009 an award for works of Heroic Fantasy is created in his honor, the David Gemmell Legend.

Legend tells of the battle of Dros Delnoch, a fortress deemed impregnable with six rows of wall, the entering of Drenai Empire face the Nadir invader, nomadic tribes of warriors clan unified under the command of Warmaster Ulric (strongly inspired by the Mongols at Genghis Khan era).

There, will also be the last battle of Druss, called Legend by most of the people, which is the book’s title.

Druss is an old warrior, aged of sixty years, Captain of The Axe, Hero of Skeln pass, whose his only fear is to become impotent and senile. Death defy him to fight at Dros Delnoch and die like a warrior or stay at home and die, twenty year later, like a bedridden.

There is only the third of required force to keep the fortress safe, roughly 10.000 soldiers whose most of them are just farmers volunteers whom doesn’t know about war and leaded by a man, Gan Orrin, whose his place is due more to his family than his skills.

Another character is introduced, Regnak, a young warrior and Legion’s past officer (Elite Drenai fighters). During his escape from the nadir invasion, he encounters Virae, daughter of the Earl of Dros Delnoch Delnar. He will help her to fight robbers while she were travelling to deliver a mail to the temple of the Thirty, a warrior-priest order with mystical powers, to ask them to join to the battle to come.

Nadir’s army is a force of 500 000 skilled warriors, helped by assault war machines and leaded by a Warmaster.

That’s all for the introduction.

I must admit, I bought this book from recommendation of a FNAC advisor, while I was searching for the last book of the serial of Terry Goodkind : The Sword of Truth (whose I’ll write a bill about).

Several aspect of the book have attracted me, as soon as I read the fourth cover.
First, a fortress attacked by uncountable enemies and protected by a handful of defenders (relative to opponents’ number).
The arrival of a legendary warrior to help in this hopeless defense where he knows he will die.
Two elements which promise titan fights for a survival more than compromised !

But this novel contain more than just violence. As every David Gemmell’s novel a read, the physical part is not the most interesting even it’s passionating.
Really, the most interesting is the psychology around characters.
For exemple, even if Druss is a killing machine, he’s not a bloodthirsty monster. He’s noble, brave, but has weakness and fears, he is not invincible.

And it’s the same for every character’s. Strength, weakness, Just human.
Idem for antagonists. Fierce ennemies with no mercy… but they are fighting for their future. They are more than beast without honor or compassion. Just also human.

Magic, religious or shamanic, brings to the fantastic atmosphere even if it’s not ubiquitous; as spirit world.

A lot of bounce scriptwriting held in suspence during all the book reading. I must admit that even at my second reading I was surprised by those bounces as scenaristic as emotional, which add to the reading satisfaction.

Conclusion, an epic fantasy book that you must rad, even you’re not fan of this kind of novel !

From 6 €

Ce contenu a été publié dans Livre par Icaryon, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Icaryon

Joueur de jeux vidéo, créateur de saga/pastille Mp3 et surtout schtroumpf devant l'éternel, il est Maître en ces lieux. Il vous faudra le satisfaire pour éviter son courroux ! Sinon viendez, il a beau être souvent grognon, il ne mord pas (sauf si il a très très faim, auquel cas on ne pourra plus rien pour personne).

5 réflexions sur « Légende (VO : Legend 1983 – VF : 2000) »

  1. Et vu que tu as aimé Légende, je te conseille les autres Gemmell (ne serait-ce que ceux concernant Druss), parce que cet auteur est juste génial. <3

    • Le Roi Sur le Seuil, La Quête Des Héros Perdus, Waylander, Druss La Légende et La Légende De Marche-Mort tout est lu !!
      Plusieurs fois pour certains. :p
      Des articles suivront. ^^
      Me reste à acheter Loup Blanc, Les Épées du Jour et de la Nuit, Waylander II, Waylander III.
      Mais j’attends de les trouver en poche chez Milady. Je crois qu’il y’a déjà Waylander II.

      🙂

  2. J’ai commencé à lire « Druss la légende » ce matin. Encore merci de m’avoir fait découvrir cet auteur et ses œuvres épiques! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.