Dans le rétro : Lands Of Lore – The Throne of Chaos (1993)

lol1title-720x340Lands of Lore : Throne of Chaos (LoL) est jeux de rôle type « Dungeon Crawler » (explorateur de donjon) développé et édité par Westwood Studios (à qui on doit par exemple la série des RTS Command & Conquer) en 1993. Une version remastérisé sur CD à vu le jour en 1994 avec des voix enregistrées.

2015-05-30 21_01_58-GreenshotScotia, une sorcière maléfique, a réussi à trouver un artefact lui permettant de prendre n’importe quelle forme : le Masque des Ténèbres. Richard, souverain de Gladstone, ayant eu vent de cette terrible nouvelle, charge un aventurier de récupérer le Rubis de Vérité, seul objet capable de contrer le pouvoir maléfique du Masque.

2015-05-30 21_11_51-GreenshotGameplay

A l’instar de Dungeon Master, Might and Magic ou plus récent, Legend of Grimrock, il s’agit d’un « porte-monstre-trésor » en vue à la première personne. Nous incarnons un aventurier parmi les quatre disponibles, dont le portrait sera situé en bas de l’écran, chacun ayant des caractéristiques de base et des compétences particulières : Ak’shel – un Dracoïde – possède une bonne magie (et progresse vite dans la compétence de Mage) mais une protection moyenne et une faible force; Mickaël – un Humain – est un bon Guerrier (progresse vite dans cette compétence) et possède donc une bonne force mais une protection moyenne et une magie passable; Kieran – un Huline – a une force et une magie correctes mais une faible protection (il progresse rapidement dans la compétence de Voleur et est plus rapide que les deux autres); enfin Conrad – un autre Humain – possèdes des aptitudes correctes dans les trois caractéristiques. En jeu, les 3 compétences qui progressent : Mage, indique la mana maximum et les dégât des sorts; Guerrier, dont les dégâts infligés et la vie maximum dépendent et enfin Voleur, qui influe sur la capacité à toucher et esquiver ainsi que l’armure. Ces caractéristiques progressent de différentes façon, mais j’y reviendrais plus tard.

2015-05-30 21_06_08-GreenshotLa navigation se fera via un panneau à gauche de l’écran permettant d’aller dans 4 directions (devant, derrière, à gauche et à droite) et de pivoter (pivoter à gauche et pivoter à droite), l’écran changera case par case. Concernant le système de combat, plusieurs possibilités s’offrent à nous. Dans un premier temps, les seules armes à dispositions seront des armes de mêlées : poignards, masses, bâtons et épées en tout genre. Viendront ensuite les armes à distances telles que les étoiles de jet, le arcs et les arbalètes. Les armes possèdent différents types de dégât : d’estoc pour les épée; contondant pour les masses, perforant pour les dagues, etc… L’utilisation des armes de mêlée augmentera la compétence de Guerrier quand les armes à distance augmenteront celle de Voleur, celle de Mage sera augmentée lorsqu’on lance des sorts ou qu’on utilise des parchemins ou baguettes de sorts.

2015-05-30 21_22_04-GreenshotPendant les phases de combats, les ennemis pourront être attaqués avec les boutons situés sur le côté du portrait, le premier étant l’attaque avec arme et l’autre la magie. L’utilisation de la magie est différente de l’attaque normale dans la mesure où il existe un livre de sort commun, en haut à gauche de l’écran, et que l’on peut choisir le niveau de puissance du sort, de I à IV. Plus la valeur est élevée, plus le sort sera puissant mais aussi plus consommateur en mana . Ainsi, les niveaux les plus hauts ne seront pas accessibles si la mana max est insuffisante.

2015-05-30 22_32_37-GreenshotLes ennemis sont susceptibles d’attaquer de tous les côtés. Pour leur infliger des dégâts, il faudra qu’ils soient visibles à l’écran (face au personnage). Jusqu’à deux ennemis par côté peuvent attaquer simultanément, les autres se mettant en file indienne – on peut donc se retrouver avec huit ennemis attaquant en même temps. Certaines attaques permettent de toucher les ennemis au premier plan quand d’autres toucheront tout le monde (des sorts lancés à puissance maximum par exemple). Chaque action (attaque/sort) nécessitera un temps de récupération, plus ou moins long selon l’arme/action avant de pouvoir agir de nouveau.

2015-05-30 22_30_45-Greenshot

Une tâche indique une blessure, une tâche plus grosse (comme ici) indique un coup critique.

L’inventaire sera directement accessible en bas de l’écran, se composant de cases horizontales où l’on pourra naviguer; pour équiper son personnage, il faudra cliquer sur le portrait. On pourra équiper : un casque, un collier, une armure, des brassards, une arme à une main et un bouclier (ou d’une arme à deux mains), deux emplacements de bagues et des bottes. Concernant les autres objets ils pourront être à usage unique, telles que les potions de soins; à charge, comme les baguettes de sorts, ou simplement utile pour résoudre des énigmes ou activer des interrupteurs, comme des pierres. Tous les objets peuvent être lancés pour blesser (légèrement) les ennemis ou activer les interrupteurs.

2015-05-31 11_34_25-GreenshotAu cours de l’aventure d’autres personnages se joindront à vous. Ils auront leur propre caractère et caractéristiques.

2015-05-30 21_49_33-GreenshotEnnemis

Le bestiaire est fourni et varié, de la bête sauvage à l’orc mal embouché en passant par l’amazone au spectre. Chaque créature possède ses résistances à la magies/aux armes et ses forces (sorts, attaque à distance, etc…). On pourra également tomber sur des boss, plus dur à tuer que leur congénères. Il n’y a pas d’auto levelling et les ennemis ne réapparaîtrons pas forcément entre chaque niveau.

2015-06-04 20_18_45-Greenshot

Le larkhon, créature infernale extrêmement résistante.

2015-06-03 21_56_05-Greenshot 2015-06-03 20_59_05-Greenshot 2015-06-21 13_03_06-GreenshotGraphismes

Sorti en 1993, les graphismes sont en 2D que ce soit les décors ou les personnages/monstres (sous formes de sprites). Les animations sont très fluides, que ce soit au niveau des personnages, des ennemis ou des environnements. On trouvera des forêts, marais, villes, cavernes, etc…

2015-05-30 21_10_25-Greenshot 2015-05-30 21_30_36-Greenshot 2015-05-30 22_13_21-Greenshot 2015-05-30 22_32_59-Greenshot 2015-06-03 20_57_27-Greenshot 2015-06-21 14_32_09-GreenshotBande Sonore

Chaque niveau possède sa propre musique, composée par Franck Klepacki et David Arkenstone. Chaque type d’arme et chaque créature possède ses sons et les personnages sont intégralement doublés (sur la version de 1994), à noter qu’il existe une VF.

2015-05-30 21_08_32-GreenshotMon Avis

C’est assez bête à dire, mais Lands of Lore m’a très longtemps fait « peur ». J’ai souvent regardé mon grand frère et mon père y jouer mais la première fois que je m’y suis mis, j’ai fait un tel sursaut lorsque je me suis fait attaqué par surprise que je suis longtemps resté « traumatisé »… M’enfin, je parle de ça il y a 20 ans… j’me sens vieux d’un coup… Bref, voilà pour la petite anecdote.

2015-05-30 21_22_05-Greenshot

Voici le premier ennemi rencontré, le sanguinaire et infernal sanglier sauvage !!! Fait peur, hein…

Concernant les graphismes, les animations comme les décors sont bien réalisés permettant de s’immerger rapidement dans l’univers. Entre les marais putride qui nous engloutissent si nous ne sommes pas suffisamment prudents, les divers pièges dans les donjons obscurs, les bois regorgeant de monstres, on a de quoi se perdre littéralement. Heureusement qu’une carte est à disposition, se complétant à mesure de la progression dans les différents niveaux. Les ennemis sont bien animés et réagissent à chaque coup porté ou reçu. Le portrait du héros réagira si il subit des blessures, changera en fonction de la vie qu’il lui reste, si il dort, etc…

2015-06-19 20_13_14-GreenshotLe système de combat est plutôt facile à prendre en main permettant différentes stratégies d’attaque ou de repli. L’utilisation de certains objets/sorts sera utile voir indispensable pour progresser dans certains niveau, c’est pour cela qu’il faut faire très attention aux objets que l’on ramasse ou que l’on vend au risque de se retrouver bloqué. D’ailleurs concernant les objets, un gros reproche au niveau de leur description, c’est simple : il n y en a pas. Entre les différentes épées « trancheuse », étoiles « brillantes » ou bâton « noueux », hormis la puissance indiqué lorsqu’on s’en équipe, on ne sait rien de ces objets. Un petit descriptif ingame aurait été appréciable (même sans trop en mettre), rien que pour savoir quel type de dégât fait quel arme (et donc contre quel ennemi elle est efficace); exemple les masses font des dégâts contondants, les dagues font des dégâts d’estocs et les épée frappe de taille. Je me suis retrouvé obligé de chercher sur internet la signification et les caractéristiques de chaque objet ramassé (et en 1993, l’accès à Internet c’était pas folichon !), idem pour les magies (même si on se doute plus de l’effet)… On… me dit dans l’oreillette que le type de dégât d’arme est inscrit dans le livret… Bon, mais quand on a plus le livret… OK…

2015-05-31 11_53_07-GreenshotAutre « problème » lié aux objets, la navigation dans l’inventaire. Lorsqu’il y a beaucoup d’animation à l’écran, la navigation dans l’inventaire est extrêmement lente. Pour éviter se désagrément, il faut se mettre sur l’écran d’équipement. Il sera très important de fouiller de fond en comble les niveaux, des coffres – qu’il faudra crocheter, ce qui augmente la compétence de Voleur – sont susceptibles d’être cachés et pourront contenir des soins, de l’argent, de l’équipement et même des sorts.

2015-06-04 19_40_47-GreenshotAutre point pendant le jeu : à quelques moments de dialogues du jeu, plusieurs choix peuvent être proposés. Par exemple, lors d’une rencontre avec un mendiant, il est possible de lui donner quelques couronnes (la monnaie locale), s’en aller ou le tuer. Le choix aura évidemment un impact sur la suite du jeu. Les PNJ, comme le héros incarné, auront des réactions différentes selon les agissements (et selon le choix initial du héros).

2015-06-03 20_28_45-GreenshotConcernant la bande sonore, elle est juste excellente. Les musiques, en 8 bits, sont très sympa et correspondent très bien aux différents niveaux. Les divers sons, que ce soit arme ou sorts, rendent également très bien. Le doublage est d’excellente facture, on pourra retrouver, entre autres, Patrick Stewart (Capitaine Picard, Professeur Xavier, etc…) en tant que roi Richard.

2015-05-30 21_12_20-GreenshotConclusion

Lands of Lore est dans le meilleur des RPG de l’époque. Que ce soit pour la qualité de jeu, l’ambiance ou les doublages on y joue des heures sans s’en lasser. La prise en main étant aisé et le scénario accrocheur, seul les graphismes rétro pourront rebuter. Je ne connais pas la durée de vie exacte mais c’est certains qu’il y a pour au moins 30 heures de jeu la première partie. Le jeu est trouvable sur GoG en pack avec LoL II pour 5,49 € . Au final, Lands of Lore est un RPG dans la pure tradition de Dungeon Master, mais en mieux !

La boite, version White Label, rééditée par Virgin Interactives en 1996

La boite, version White Label, rééditée par Virgin Interactives en 1996

Vous pourrez trouver un site plutôt pas mal fait (hormis la psychanalyse de comptoirs du début…) comprenant des trucs et astuces, le bestiaire, les objets, et j’en passe.

Un autre lien où vous pourrez consulter le manuel du jeu.

Autres Screenshots :

2015-06-21 14_34_20-Greenshot 2015-05-30 21_06_53-Greenshot 2015-05-30 21_08_32-Greenshot 2015-05-30 21_08_54-Greenshot 2015-05-30 21_20_54-Greenshot 2015-05-30 21_21_49-Greenshot 2015-05-30 21_26_04-Greenshot 2015-05-30 21_32_27-Greenshot 2015-05-30 21_43_04-Greenshot 2015-05-30 22_10_49-Greenshot 2015-05-30 22_20_27-Greenshot 2015-05-30 22_39_54-Greenshot 2015-05-31 11_41_11-Greenshot 2015-06-03 20_40_42-Greenshot 2015-06-03 21_36_07-Greenshot 2015-06-03 21_57_40-Greenshot 2015-06-04 20_27_01-Greenshot 2015-06-19 18_56_42-Greenshot 2015-06-21 12_47_10-Greenshot 2015-06-21 13_31_25-Greenshot 2015-06-21 14_21_46-Greenshot2015-06-21 13_03_06-Greenshot 2015-06-03 21_59_10-Greenshot 2015-06-03 20_32_31-Greenshot 2015-05-31 11_51_59-Greenshot 2015-05-31 11_24_29-Greenshot 2015-05-31 11_15_20-Greenshot 2015-05-31 11_29_09-Greenshot 2015-06-03 21_40_00-Greenshot

2 réflexions au sujet de « Dans le rétro : Lands Of Lore – The Throne of Chaos (1993) »

  1. Je ne connaissais pas ce jeu. I faut dire qu’à l’époque, j’étais aussi loin d’un ordinateur que l’on puisse l’être! 🙂
    Une revue très complète et richement illustrée, en tous cas! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.