Les Fééries du Bocage 2016

Le mois de Juin est assez chargé en Médiévales et comme l’année dernière on commence avec les Féeries du Bocage à Dormelles dans le 77, entre Fontainebleau et Montereau.

AfficheFeeriesBocage2016

Le thème de 2016 était Les Êtres de la Nature :

Nous les avons croisés dans les contes de fées qui ont bercé de notre enfance, puis entraperçus au détour d’un sentier forestier, le long d’un ruisseau ou dans le soubresaut d’une fougère qui semble faire un signe à notre passage. Nous avons entendu leurs chants dans le bruissement des feuilles de bouleaux qui frémissent à la brise du soir, dans les visages noueux dessinés dans l’écorce de vieux arbres moussus.

C’est dans tous ces moments où le temps s’efface, que l‘œil de l’imaginaire s’ouvre et nous laisse passer les portes des clairières enchantées pour entrevoir ces êtres qui peuplent et font resplendir la nature. Des Êtres toujours présents et pourtant méconnus ou ignorés.

Globalement un peu de découvertes cette année, mais j’ai surtout pu revoir quelques artisans que je n’avais pas revu depuis l’édition précédente pour certains. (Ici la liste complète)

MatPaintDSC08157

Godo et Laurent Peyronnet
DSC08162  Michel BorderieDSC08166 TortequesneDSC08213

Substrat : Des champignons luminescent jamais vu auparavant ! Tout est naturel et joliment fait. DSC08223L’Atelier Terra Nostra DSC08231Ludovic BlayDSC08163Carmelo de la PintaDSC08181Akka – Travail du BoisDSC08264

Krystal CamprubiDSC08171

Mina Monster FactoryDSC08218

Jim ColorexDSC08179

L’échoppe d’EowynDSC08232

Atelier demi luneDSC08238

Les mains créatricesDSC08243

Les ElfémèresDSC08245

Le TrébuchetDSC08228

Les Bières du DonjonDSC08227Sans compter divers contes et animations :

Programme-2016-Page-1 Programme-2016-Page-2

Cette année a été marquée par les nombreuses intempéries et graves inondations dans la région. Étant passé par Melun, j’ai pu apercevoir – ou plutôt ne pas apercevoir – les quais de Seine, complètement submergés. Ces intempéries ont fait annuler le Festival Montereau Confluence et ont, en partie, inondé le parking des Fééries. Des visiteurs mais le contexte à fait que seuls les plus courageux ont fait le déplacement.
Dans l’ensemble pas grand chose à dire de plus par rapport à celui de l’année dernière. Quoiqu’il en soit, l’accueil du chaland comme de l’exposant est toujours fait avec bienveillance et c’est un plaisir de s’y balader.

DSC08153

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *