Atrebatia, Escales Imaginaires – 2e édition

Le week-end dernier, c’était la découverte d’un nouveau festival médiéval-fantastique à Arras : Atrebatia, Escales Imaginaires.

jpeg-affiche-2016-atrebatiaLe festival s’est déroulé dans un cadre idéal : le beffroi d’Arras, haut lieu historique inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

BeffroiJ’ai pu astucieusement me faufiler avant l’ouverture officielle … en fait parce que j’étais un peu paumé – comme d’habitude – et que j’ai vu du monde dans le beffroi… Un mariage a eu lieu peu avant le début et les mariés ont eu la surprise d’avoir une petite haie d’honneur en partant. 15 heures, ouverture du festival sur une musique d’Acus Vacuum puis une fougueuse introduction de Tortequesne le conteur et arrivé des premiers badauds.

 

Intro
Dans le beffroi, trois endroits stratégiques :

L’oratoire – Où se déroulaient contes, conférence et concert de Volivent.
La Grand’salle – Artistes et artisans étaient dans cette grande salle ainsi que le concert d’Acus Vacuum.
La Salle des Gardes – Autre lieu où on trouvaient des artistes et des artisans.

SalleQuelques-uns des exposants :

Flouch le Troll et Gertrude : Flouch et Gertrude proposent diverses créations en céramique artisanale. Lutins, trolls et autres champigards enchanteront les regards et les habitations.

Stand de Flouch et Gertrude Juliette Amadis : Une illustratrice mêlant les inspirations Tolkienesque au western et au Londres de l’époque Victorienne. Son site.

Juliette AmadisA qui veut croire : Artiste elficologue et explorateur de merveille, Julien Hurtrez vous fera découvrir son monde féérique et quelque peut morbide. Fascination et craintes se mêlent. A qui veut croire

a qui veut croireArtisans de Chimère : Thomas et Yann créés et sertissent bijoux en argent et en or sur demande. Leur boutique.

AteliersdeChimereL’atelier de l’elfe : Reliure artisanale et confection de grimoires et autres carnets.

AtelierdelElfe

Laurent Peyronnet : Écrivain à qui ont doit notamment Magnus Saga.

LaurentPeyronnetEt bien d’autres…

Pour résumer, ce festival est une excellente découverte. Sur les deux jours on a pu compter au moins 5500 visiteurs, dont la plupart le samedi, avec environ 80 exposants. Pour un festival aussi jeune le sujet est bien maîtrisé avec très peu de points d’amélioration, à mon avis. Concernant les artisans, c’était plutôt varié même si cela manquait quelque peu « d’équipementiers » et de stand de nourriture – au contraire des romanciers et illustrateurs qui étaient très nombreux.

Salle2Concrètement, Artebatia a un énorme potentiel : rien que le beffroi propose un cadre – comme je le disais – idéal, avec ses voûtes en pierre et ses salles « d’époque ». La place des Héros étant très grande, elle pourrait accueillir un festival extérieur, avec éventuellement des chapiteaux, des activités diverses et variées. Cela permettrait de proposer également un plus grand nombre d’artisans… Aussi, décaler le festival en octobre –  période plutôt calme en terme de médiévales – pourrait être une bonne idée étant donné le temps maintenant tempéré en cette période.

TortequesneCreaPour en avoir discuté avec les organisateurs, ces options ont déjà été réfléchies et certaines contraintes restent à lever avant de pouvoir les mettre en place.

En conclusion, un festival à suivre !

EquipeL’album de photos sur Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.